Comment bien choisir son billet d’avion ?

Comment bien choisir son billet d’avion ?

On me demande souvent comment bien choisir son billet d’avion pour avoir un prix intéressant sans faire 40h de voyage et sans faire des escales insensées.

Déjà, tout le monde n’a pas les mêmes critères de recherches, certains ne se baseront que sur les prix, quitte à rallonger le voyage en faisant plusieurs escales, d’autres voudront rallier leur destination au plus vite en prenant un vol direct, d’autre voudront profiter d’une escale mais uniquement dans le pays de leur choix… il n’y a pas vraiment de règle, chacun voit midi à sa porte.

En règle générale, les vols les plus chers sont les vols sans escale. Par exemple, si vous essayez de rallier l’Ouest Américain au départ de l’Europe, une escale sur le territoire américain vous fera économiser pas mal. Je dis « en règle générale » car la règle, c’est justement qu’en matière de billet d’avion, et bien il n’y a pas de règle. Les prix sont parfois totalement inexplicables, même s’il est simple de retenir quelques astuces.

1/ Cherchez un départ depuis plusieurs aéroports

100_5767Que vous partiez de Paris ou de province, regardez les pays limitrophes, par exemple moi au départ de Montpellier, je regarde souvent Barcelone car je sais que je peux y être rapidement. De même de Bordeaux, regardez l’aéroport de Bilbao ou San Sebastian, souvent très très intéressant ! De même, je regarde Rome et Amsterdam car il y a des vols Montpellier (MPL) – Amsterdam (AMS) et Montpellier – Rome (FCO) relativement régulièrement donc ça peut être une alternative. Attention, prévoir assez de marge en cas de vols sur plusieurs réservations…

Depuis Paris, privilégiez Bruxelles, un petit coup de train vous permettra d’économiser pas mal.
Chose très important si vous partez de province : Si la compagnie opère des vols depuis votre aéroport (par exemple AirFrance ou KLM), n’hésitez pas à compter votre pré-acheminement dans le trajet, vous verrez que vous ne payerai quasiment pas votre trajet Province – Paris. Parfois, il est même moins cher de partir de province que d’attraper directement son vol à Paris (même s’il s’agit du même vol !)… Bizarre n’est ce pas ?

 

2/ Vérifiez les jours et les périodes de voyage

100_3986Bon, bien évidemment, parfois on a pas le choix que de partir du Samedi au Samedi ou de partir en plein mois d’Août. Mais lorsque le choix est possible, il vaut mieux mieux généralement choisir les Mardi, Mercredi, Jeudi que le Samedi et Dimanche pour voyager. Les départs l’été sont bien évidement les pires car bon nombre de pays d’Europe sont en vacances scolaires. Pour l’hémisphère sud c’est l’inverse, les vacances de Noël sont très prisées. Le mieux reste de partir hors vacances pour ceux qui le peuvent.

Dans l’autre sens, dîtes vous que les très bons prix ne sont pas là pour rien, il s’agit sûrement des saisons les moins agréables pour visiter le pays. Par exemple, vous trouverez de très bons tarifs pour aller passer l’été en Asie du Sud-Est… la vérité c’est qu’à cause de la mousson, le moment n’est peut être pas idéal, ce qui explique l’écart de prix avec le mois de Décembre par exemple où beaucoup de gens viendront fêter le nouvel an au soleil.

 

3/ Surveillez régulièrement, mais pas trop

100_4584Sur les sites des compagnies, plus les recherches seront fréquentes pour certaines dates et plus les prix vont augmenter, car ça pourrait laisser à croire que la demande est immense. Mais à côté de ça, pour ne pas rater LA bonne occasion, il faut forcément consulter régulièrement les prix. Pour mon voyage en Australie j’ai comparé les prix depuis Octobre 2015  pour un voyage en Août 2016 ! Et au final la meilleure opportunité est apparu en Février, parfois il n’y a pas trop de règle. J’ai eu des bons prix pour mon voyage à New-York en ayant acheté les billets 1 mois avant et au contraire, on a réalisé plus tard qu’on avait payé les billets pour la Thaïlande très cher (8 mois avant) alors qu’il y a eu de bien meilleures opportunité par la suite. D’un manière générale, pour des longs courriers entre Juin et Septembre je vous conseille de prendre vos billets en début d’année (Janvier-Février) car c’est là que j’ai pu observer les meilleurs tarifs sur beaucoup de mes voyages.
La meilleure chose est donc de surveiller régulièrement et d’acheter quand c’est pour vous, le bon prix.

Pour vous faire une idée sur les prix, ce qui est bon marché et ce qui est carrément hors de prix, vous pouvez vous rendre sur AlgoFly qui saura vous renseigner sur les prix exceptionnels que vous pouvez avoir. Après avoir saisi votre trajet et vos dates de voyage, sélectionnez le premier prix trouvé et cliquez sur « conseils d’achats ».

4/ Si vous rêvez de routings inédits : soyez créatifs

100_4367Partir à l’autre bout du monde est déjà une chance mais pourquoi ne pas en profiter pour faire une escale dans un pays où vous ne seriez jamais allé sinon ? Pour mon voyage en Australie j’avais le choix de l’escale. Je pouvais en faire une à Hong Kong, à Pékin, à Dubaï, à Bangkok, à Singapour, à Shanghai, à Doha… Je pouvais en faire une qui me permettait de rester une journée et même une nuit, ou alors de rester uniquement 2H le temps de changer d’avion. C’est ce que j’ai choisi pour ce voyage car nous n’avons pas énormément de temps. Mais si vous pouvez sacrifier une journée sur votre voyage, pour visiter une ville d’escale, alors n’hésitez plus. Et le must ? Comme expliqué plus haut, c’est souvent moins cher de faire une escale lors des longs-courriers.

Pour la Corée du Sud et le Japon, j’avais ces fois là, le temps de faire une longue escale à Hong Kong grâce à Cathay Pacific. Vu le nombre de vols depuis Hong-Kong, j’avais le choix du temps passé sur place…2h, 8h, 18h… J’ai opté une fois pour 18h sur place afin de passer la journée entière à arpenter la ville et une seconde fois 9h afin de repasser une fin d’après-midi et une soirée sur place.

 

5/ Achetez vos billets auprès de la compagnie aérienne

100_1219

Oubliez les agences en ligne, les prix sont rarement intéressants, les routings sont parfois totalement incohérents (temps d’escale, horaires), et  surtout en cas de soucis, de modification d’horaire ou d’annulation de vol, vous avez plus de risque d’avoir des soucis de communication avec votre agence (physique ou pire… en ligne) qu’avec la compagnie en elle-même.

Si le prix est vraiment intéressant en passant par un intermédiaire, préférez une agence physique qui a pignon sur rue et que vous pouvez rencontrer et contacter en cas de soucis. Évitez vraiment les agences en ligne, elles sont la plupart du temps basées à l’étranger et ne bénéficient pas des lois françaises. En plus de cela, pour tenter de les joindre, et bien… bonne chance ! N’oubliez pas qu’en passant par une agence pour acheter vos billets, ces derniers seront émis par l’agence en question. La compagnie aérienne n’aura donc pas la main sur votre dossier car ils ne posséderont pas votre réservation.

 

Mon secret ? Matrix et Google Flights Ces deux comparateurs permettent de regarder les prix sur plusieurs mois ce qui est très pratiques lorsque nos dates ne sont pas fixes. Il est également possible d’indiquer plusieurs aéroports de départ et d’arrivée. Les alertes par mail sont vraiment pratiques et permettent de suivre les évolutions de prix. Il ne s’agit là que de comparateurs, aucun achat ne se fera sur ces sites. Pour acheter, une fois que le prix me convient je me dirige toujours vers le site de la compagnie (ou un site de son alliance).
Néanmoins attention, j’ai déjà remarqué quelques décalages entre les prix sur ces comparateurs et les prix actuels chez la compagnie, il y a forcément un petit temps de latence lors d’un update des prix par la compagnie aérienne donc il vaut mieux toujours vérifier les prix actuels chez la compagnie une fois qu’on s’est décidé.