Voyage au Canada en solo [Projet avorté]

Un article pas très joyeux aujourd’hui car c’est la première fois que je vais parler d’un voyage annulé. Le point positif c’est que j’ai pu limiter les pertes et récupérer, en bon ou en remboursement, l’argent que j’avais investi dans ce voyage.

Introduction

Retour quelques mois en arrière, nous sommes en Janvier 2020. Je savais en fait depuis un moment que je souhaitais aller au Canada mais je voulais utiliser mes miles pour ce faire.
En fin d’année 2019 j’ai atteint le palier que j’attendais tant : les 100 000 miles Flying Blue.
Je sais qu’avec ce montant, je peux me faire un A/R en Business sur un long courrier, suivant les endroits, et surtout si je peux saisir des billet promo miles. Ces billets sont des billets primes proposés par AirFrance et KLM à -25% ou -50% de leur tarif d’origine. Tous les premiers du mois, les billets pour des voyages les 3 mois suivants sont disponibles…. mais pas pour toutes les destinations.
J’avais en tête d’attendre le 1er Février pour prendre mon billet prime en Business pour une destination au Canada.

Je voulais visiter Montréal et Toronto donc peu importe dans quelle ville je pouvais arriver, l’autre est facilement joignable par la suite.

Entre temps, j’ai fait plusieurs simulations sur les vraies tarifications miles. Un A/R pour Montréal (YUL) au départ de Montpellier (MPL) était à 114 000 en Business, et les taxes d’aéroport étaient à plus de 500€ au total.

Les vols

J’ai pas mal retourné ça dans ma tête et j’en suis venue à l’idée que le calcul n’était pas rentable car les billets pour le Canada tournaient actuellement aux alentours de 400€ en classe économique en ce début Janvier ! Autre avantage à prendre mon billet en classe économique moi même et d’opter ensuite pour l’upgrade en miles… mon vol va vraiment « compter »; et par là j’entends que je vais pouvoir cumuler miles et XP dessus, alors que l’achat d’un billet prime ne m’aurait absolument rien rapporté et m’aurai coûté plus cher en taxe d’aéroport.

Finalement, je décide de contacter AirFrance sur Facebook pour avoir quelques informations quant au surclassement par miles car je n’ai jamais procédé ainsi. On me répond du tac au tac et s’en suit une petite discussion afin de comprendre comment fonctionne l’upgrade par miles. On m’indique que le tarif va de 15 000 à 60 000 miles en fonction de la tarification du billet. Les billets que j’avais repéré pour un A/R Montpellier-Montréal étaient tarifés en « R », on me dit alors que ça correspondra à 55 000 miles par trajet mais qu’il ne reste de la place en upgrade par miles, que sur le vol aller. Mince alors… je tente de trouver plusieurs retours possibles en bougeant un peu mes dates, mais rien à faire. Je tenterai des routings complètement étranges mais finalement le résultat est le même, toujours aucune dispo. Tant pis ! Je réserve finalement un vol multi-destination Montpellier-Montréal et Toronto-Montpellier pour 420€ sur AirFrance.
Comme confirmé par AirFrance, mon billet aller est compatible pour un upgrade en Business sous 55 000 miles. La Premium étant tout de même à 45 000 miles (!). J’effectue la démarche en ligne, directement et en moins de 5 minutes je reçois la validation de mon upgrade. Pour le retour, vu que nous ne sommes qu’en Janvier, je me dis que je verrai par la suite si un surclassement en euros est possible.

Pour rallier les deux villes, j’étais en train de suivre les prix de AirCanada qui offre énormément de possibilité de vol entre les deux.

Les hôtels

Pour Montréal, j’ai opté pour le Novotel Montréal Centre, pour un total de 1041$CAD (715€) soit 143€/nuit. J’ai bien entendu réservé en direct sur le site d’AccorHotel. En utilisant mes points AccorHotels, j’avais pu obtenir une réduction de 80€.
Je n’avais pas encore pu me pencher sur l’hôtel à Toronto quand soudain….

Annulations & Remboursement

Ce n’est inconnu de personne, un nouveau Coronavirus a émergé, d’abord en Chine avant d’arriver en Europe et de contaminer une grande partie de la planète. Je suis longtemps restée confiante pour mon voyage au Canada qui devait avoir lieu à partir du 1er Mai. Le confinement est annoncé en France le 17 Mars, pour d’abord quinze jours, puis quinze nouveaux jours viendront s’y rajouter. Le Canada n’est pas touché autant que la France mais les frontières commencent à fermer un peu partout. Je commence à comprendre que mon voyage ne se fera définitivement pas. Je n’ai que deux interlocuteurs pour récupérer mon argent (et mes points/miles) : AirFrance et AccorHotel.

Dans un premier temps, AirFrance annonce un remboursement pour ses vols annulés (j’en ferai d’ailleurs l’expérience pour un week-end à Paris prévu fin Mars), mais par la suite, il n’est question que d’avoir valable 12 mois. A l’issu des 12 mois, les avoirs seront remboursés s’ils ne sont pas utilisé. Je trouve cette idée très bonne et j’attends donc l’annulation de mes vols.

Le 02 Avril, je reçois l’annulation de mon vol. J’effectue donc la demande d’avoir en ligne et je reçois effectivement quelques semaines plus tard mon avoir valable 12 mois, et les miles utilisés pour l’upgrade me sont aussi réattribués.

De son côté, AccorHotel propose de contacter les hôtels pour demander son remboursement dans le cas où il est situé en dehors de la France. La date est sans arrêt repoussé, mais quand le mois de Mai est enfin inclus dans les conditions, j’en profite pour écrire au Novotel. L’hôtel me répond à peine quelques heures plus tard pour me confirmer l’annulation de ma réservation et mon remboursement immédiat. Mes points AccorHotel me sont aussi recrédités quelques heures plus tard.

Dernière dépense pour ce voyage, j’avais réserver le spectacle du Cirque du Soleil à Montréal et j’ai pu obtenir très simplement le remboursement vu que tous les spectacles ont été annulés.

Je m’en sors donc plutôt bien, et je sais que ce n’est que partie remise. Restez chez vous, c’est le plus important à l’heure actuelle. J’ai hâte de pouvoir refaire de nouveaux projets de voyage et de vous les partager.

Take care !