Voyage à Amsterdam [18.04.2019 : Départ pour Amsterdam, visite du centre ville]

Nous sommes le Mercredi 17 Avril 2019, la veille de notre départ à Amsterdam. Après le boulot, je saute dans le train en direction de Bordeaux où j’arriverai comme toujours, avec une heure de retard. Mes parents, qui m’attendent à la gare, sont toujours aussi ravis :D. A 1H du matin j’arrive enfin à la maison, c’est une bonne heure pour préparer les valises n’est ce pas ? Nous ne partons qu’avec une valise en soute + ma valise de cabine donc il faut un peu s’organiser.

Le Jeudi 18 Avril 2019, réveil matinal pour prendre la route pour l’aéroport de Bordeaux Mérignac. Nous avions réservé un parking à proximité de l’aéroport avec transfert en navette. Tous les autres étant complets je m’étais rabattue sur un parking low cost (27€ les 4 jours) et franchement ce n’était vraiment pas fameux. Quoi qu’il en soit, une fois la voiture déposée, nous rejoignons l’aéroport à bord de la navette qui nous dépose non loin du terminal.

Un petit coup d’œil au tableau des départs, notre enregistrement a lieu dans le hall B.
Pour déposer sa valise, il faut récupérer son étiquette bagage et ses boarding pass directement à la borne AirFrance/KLM. Sachant que j’avais déjà procédé à l’enregistrement en ligne, tout ceci va plutôt vite. Mes parents réalisent qu’ils n’auraient jamais réussi à faire tout ça tout seul si je n’avais pas été là. Toute cette électronique effraye beaucoup les « plus anciens » passagers, je peux le comprendre.

Nous passons au dépose bagage avec un accueil plutôt froid, puis repartons dans le terminal pour voir où aura lieu notre embarquement.

Notre porte d’embarquement est située à l’autre extrémité de l’aéroport, dans le hall A. Nous traversons donc l’aéroport et nous posons à proximité du stand Starbucks.
Vient ensuite le moment de passer le filtre, il y a actuellement beaucoup de monde, ça doit être l’heure de pointe ! Tandis que les personnels aux sols appellent les passagers pour Athènes à passer en priorité, nous arrivons enfin airside.

L’embarquement a lieu dans le calme, d’abord les priorités, puis les derniers rangs, enfin les rangs les plus à l’avant. Comme tous les vols AF et KLM complets, on nous indique que certains bagages à main devront être envoyés en soute. Cela n’est encore jamais tombé sur moi mais avec ordinateur, appareil photo reflex, objectif et caméra dans la valise je vois mal comment ils pourraient me l’envoyer en soute !

Nous prenons place sur le côté droit du rang 12 de ce Boeing 737-800 et c’est parti pour Amsterdam !

En me voyant prendre des photos un peu partout dans l’avion pour mes Flight Report, une PNC viendra me voir en me disant sèchement que je ne dois pas prendre le personnel en photo. Quel accueil dis donc !

Le vol se passe sans encombre et nous arrivons à l’heure prévue à l’aéroport Schiphol.
Nous partons récupérer notre valise qui prendra tout son temps pour arriver.
L’aéroport est très moderne et le landside, représentant une place commerçante, est vraiment agréable.
Je voulais acheter des pass Amsterdam & Region Travel qui couvriront tous nos trajets entre Hoofddorp (où se trouve notre hôtel) et Amsterdam, mais également nos petites excursions en dehors de la ville.
Impossible d’acheter ces pass à la borne visiblement, je me décide alors à faire la queue dans un des guichets de la gare. Le jeune homme au guichet accepte de nous prendre alors qu’il est en train de fermer, il traitera quand même notre demande à la va-vite. Je prend donc 6 pass de 2 jours, pour couvrir nos 4 jours sur place. Il nous indique de bien valider le pass en montant et en descendant des transports.
Nous descendons sur le quai du train se rendant à Hoofddorp et là… aucun validateur ! Zut alors, je les aurais rater ? Et bien oui, ils sont en fait en haut de la station, ils sont tout petits, tout fins, mais ils sont là. Demi-tour, je valide puis nous montons enfin dans le train en direction de l’hôtel.

Il n’y a qu’un arrêt jusqu’à Hoofddorp, en moins de 5 minutes c’est réglé. Seulement voilà…. en sortant du train, nous devons valider pour sortir et nos cartes semblent ne pas passer. Un message en néerlandais s’affiche et lorsque je le traduis, il s’avère que nos cartes ne sont pas valides. What ? Le voyage commence bien dis donc ! J’appuie sur le bouton d’aide et obtiens une réponse en Anglais.. apparemment on va nous ouvrir. On nous ouvre effectivement la sortie sans plus d’explication que ça. Ok…. L’hôtel se trouve à 300m de la station donc où y sommes très rapidement.

L’accueil est comme souvent chez Novotel, très agréable. On nous propose un verre de Limoncello puis on nous remet nos cartes de chambre. Nous sommes au 6ième étage, dans deux chambres côte à côte.

Nous remarquons que ce sont des chambres communicantes, c’est plutôt sympa !

En me posant, je regarde mieux ma carte de transport et remarque que ce n’est pas une carte Amsterdam & Region Travel mais une Amsterdam Travel ! Voilà pourquoi cela ne fonctionne pas à Hoofddorp…. Je me suis un peu fait entuber par le mec pressé à la gare et je n’ai pas pris le temps de vérifier ce qu’il m’a donné…. Nous voilà bien… et tous mes plans qui tombent à l’eau en matière de trajet et de budget. Bon je ne me laisse pas abattre, on va quand même faire tout ce qui est prévu, mais cela va nous coûter un peu plus cher que si nous avions eu la bonne carte… alors vérifiez si on vous remet bien ce que vous aviez demandé si jamais vous tombez sur quelqu’un de pressé ;)

Il fait vraiment très beau et chaud, nous partons donc sans veste à la découverte d’Amsterdam.
Nous achetons un aller-retour Hoofddorp-Schiphol (et nous le ferons tous les jours…), car notre carte ne commence qu’à l’aéroport. Nous faisons donc un arrêt, puis devons remonter biper les cartes. Heureusement, les trains passent toutes les 5 à 10 minutes donc ce n’est pas si dérangeant que ça.
Le train nous dépose à Amsterdam Centraal, l’énorme gare d’Amsterdam. La gare est vraiment magnifique, nous sortons du côté des tramways (et non du côté des ferries) afin de rejoindre le centre-ville.

Autour de la gare, un petit lac nous mets très vite dans le bain de la « Venise du Nord » comme les gens l’appellent.

Nous commençons la visite par la grande avenue commerçante Damrak , reliant la gare à la Place Dam. Il y a un monde de dingue, l’avenue est remplie de boutique de souvenirs et de restaurants attrape-touristes. Je n’aime absolument pas ce coin, nous essayons de nous en échapper en passant par les petites rues pour rejoindre la Place Dam.

Heureusement, l’avenue est parsemée de fleurs, de tulipes plus précisément, comme on en trouve beaucoup à Amsterdam. C’est vraiment sympa de pouvoir trouver ça en pleine ville.

En chemin, je croise Primark, je ne peux m’empêcher d’y entrer et de faire le tour de ces 5 niveaux. A l’intérieur se trouve un rayon spécial « Amsterdam », avec des produits griffés à des prix défiants toute concurrence. J’achète donc 2 tee shirts à l’effigie de la ville pour la modique somme de 3€ l’unité. Quand j’ai vu le prix en boutique de souvenirs un peu plus tard j’étais bien contente de cette bonne affaire.

Un peu plus loin dans la rue, les boutiques de fromages côtoient les tulipes en bois. Nous entrons dans une des boutiques alors qu’une dégustation est proposée. Mmmm quel délice !

Nous poursuivons notre chemin à pied jusqu’à la place Dam, remplie de pigeons et de touristes…. C’est vraiment une très belle journée pour s’y balader. Nous décidons d’aller nous poser en terrasse.

Les prix ne sont pas donnés pour une simple consommation de soda mais bon, on le savait. Après un achat obligatoire de bouteilles d’eau pour supporter la chaleur du centre-ville, nous repartons arpenter le centre, cette-fois en direction du quartier rouge. Les boutiques étonnantes se succèdent, proposant du cannabis en vitrine, sous toutes ses formes. Assez intriguant, même si on savait très bien où on mettait les pieds en venant à Amsterdam.

En avançant dans la ville, nous arrivons à un premier pont, le premier d’une longue série car la ville est remplie de canaux et de ponts de ce style. Des dizaines de vélos sont accrochés sur les remparts du pont, c’est assez drôle d’en voir autant. De chaque côté de la route, les vélos s’en donnent également à cœur joie. Il faut vraiment faire très attention lorsqu’on traverse car les vélos roulent très vite et sont vraiment les rois ici.

Nous continuons à longer la rive jusqu’à arriver à une très vieille église « De Oude Kerk ». Nous faisons un peu le tour de cette église qui est malheureusement fermée à l’heure qu’il est. Nous poursuivons dans le quartier rouge et entrons dans une chocolaterie où nous dégustons une fois de plus un très bon produit (entre les fromages et les chocolats… haha).

Alors que je m’affaire à la prendre en photo, (malgré le fait qu’on soit beaucoup trop proche d’elle) des policiers m’accostent (et limite, me courent après) pour m’indiquer qu’il est interdit de prendre des photos ici. Sur le coup je ne comprends pas trop, puis je réalise que nous sommes dans le quartier rouge. Rien ne le délimite vraiment si ce n’est le cours d’eau, mais un petit panneau se cache non loin de là pour indiquer qu’il est interdit de prendre des photos. Prendre les filles à poil je comprends, mais prendre le batiment religieux à proximité, je ne comprends pas trop… Soit.

Un peu plus loin, nous pénétrons vraiment dans le quartier rouge, et là pour le coup, ce sont des interdictions directement inscrites au sol qui interdisent toute photographie. Des femmes dénudées dansent en vitrine on sait très bien ce qu’elles attendent, c’est assez triste de constater ce spectacle même si on est très au courant de l’existence de ce tourisme sexuel ici au Pays-Bas. Ça n’empêche que c’est assez malaisant de regarder ces jeunes femmes des pays de l’Est, se déhancher à moitié nues en vitrine.

Nous terminons la visite pour aujourd’hui car il est 19H, nous avons à peine grignoté à midi dans l’avion alors nous aimerions commencer à chercher où manger ce soir. Nous jetons notre dévolu sur un restaurant bien noté à quelques pas d’ici. Sur le chemin, toujours quelques sex-shops pas très discrets qui nous font doucement sourire en exhibant de drôles de gadgets.

Après ce bon repas, la nuit est en train de tomber sur Amsterdam. Nous rejoignons le quartier rouge à nouveau pour voir ce qu’il peut bien s’y tramer en pleine nuit.

Outre le fait que le décor est plutôt sympa avec tout ces ponts et ces canaux, on y trouve de nombreux sexshops et encore une fois, des filles qui se dandinent en petite tenue. Heureusement que ce quartier ne se limite qu’à quelques rues et ne reflète pas à lui tout seul l’ambiance d’Amsterdam !

Après ce petit tour nocturne, il est 22H30 quand nous décidons de reprendre le chemin de la gare ainsi que le train en direction de Hoofddorp. Même schéma qu’à aller, nous devons descendre à l’aéroport pour valider les tickets, puis remonter dans le train d’après pour rejoindre l’hôtel. Tout ça à cause du mauvais billet…. !

Cette journée se termine et me laisse à peine quelques minute pour prévoir la journée du lendemain (je dois recalculer les trajets à faire du coup…). A minuit, il est l’heure de dormir.