Voyage à Singapour en solo [06.09.2019 : Little India & Kampong Glam]

Ce matin, réveil encore une fois à 9H avec l’aide de mon téléphone car sinon j’aurai pu dormir encore longtemps je pense ! La nuit a été bien complète et réparatrice. Je prends encore une fois le temps de me préparer, c’est l’avantage quand on est seule, on peut partir quand on veut ! Je pars donc à 10H tranquillement en direction de Little India, le quartier indien de Singapour. Je redoutais un peu la visite de ce quartier car je ne suis pas du tout attirée par l’Inde et j’avais entendu beaucoup de retours assez différents sur ce quartier de Singapour.
En sortant du métro, pas de gros choc, le quartier ne débute qu’un peu plus loin. Dans une ruelle, une suite de bâtiments colorés fait l’attraction des touristes. Tan Teng Niah est vraiment magnifique, les couleurs sont incroyables. Dans le reste du quartier, pas de regards déplacés, je ne me sens pas mal à l’aise contrairement à ce que je pensais et ce que j’avais lu. Le quartier n’est certes, pas aussi propre que le reste de Singapour mais on est loin de ce à quoi je m’attendais.

Toutes les femmes sont habillées en sari, elles sont magnifiques !

Je suis les petites rues jusqu’au Sri Veeramakaliamman Temple. C’est la première fois que je rentre dans un temple indien et c’est absolument magnifique. Il y a des milliers de petites statuettes en haut du temple, sans parler des couleurs qui brillent au soleil. L’entrée est gratuite, il suffit de se déchausser pour y accéder. L’intérieur est grandiose, plusieurs indiens sont assis par terre, font des offrandes et vont prier. C’est incroyable de voir ça, ici. Je croise quelques touristes, tous aussi perdus que moi dans cet environnement.

Après avoir fait le tour, je ressors en direction de Serangoon Road, la rue principale, décorée aux couleurs de l’Inde, tout comme Chinatown avait les couleurs de la Chine hier.

En repartant vers le centre du quartier, je passe dans le corridor de boutiques indiennes, vendant colliers de fleurs, souvenirs, produits locaux… Je vous passe la vente des fruits en plein soleil et les guêpes attirées par les fleurs fraiches. La seule belle chose à voir dans cette rue à mon sens, c’est les boutiques de saris. Tous ces tissus colorés étalés sur les tables, c’est magnifique.

Je ne m’attarde pas trop dans cette rue et continue mon chemin vers mon point de départ.

Mon tour du quartier se termine ici, près de la station de métro, pour visiter le Tekka Centre. On trouve pas mal de babioles dans ce petit marché près du centre, et l’intérieur ressemble à un énorme food court. Il est d’ailleurs bientôt l’heure de manger, les gens commencent à affluer.

Je quitte Little India pour aller rejoindre le quartier de Bugis non loin de là. Beaucoup de promenades peuvent se faire à l’abri ici, c’est très agréable pour marcher en évitant le plein soleil.

Bugis regroupe un grand marché et un centre commercial imposant. Je décide d’aller manger dans le centre commercial qui regroupe encore une fois beaucoup de cuisines différentes.

Pour cet après-midi, je voulais aller visiter le quartier arabe, juste à côté. Seulement, la grande mosquée n’ouvre qu’à 14H30 et vu qu’il ne semble pas y avoir grand-chose d’autre à faire, je ne voulais pas attendre en plein soleil. La chaleur commence vraiment à devenir pénible aujourd’hui !

Il est 13H30 quand je quitte le centre commercial, je profite d’être dans le quartier pour visiter le marché de Bugis. Ce marché est immense et me permet d’acheter des souvenirs à moindre prix. Et oui, encore moins cher que Chinatown… qui l’aurait cru ?!
Je me prends un thé au citron bien frais, ça fait du bien ! Je me balade dans le marché malgré le monde qui s’y pousse, il est parfois difficile de circuler ici.

Je prends ensuite le chemin vers Haji Lane, l’entrée du quartier arabe. En chemin je croise l’immeuble Parkview Square, et c’est là que le quartier commence à se dessiner comme étant plus oriental. C’est vraiment beau, ça me fait beaucoup penser à Dubaï ce mélange de palmiers et de grattes ciel.

Le quartier est délimité par des magnifiques portes qui feraient jalouser les dessinateurs d’Aladdin.

Je commence par faire un tour sur Haji Lane, les maisons sont colorées et les vendeurs essayent d’alpaguer les touristes pour vendre leurs lampes.

J’arrive devant Masjid Sultan, l’imposante mosquée, on se croirait vraiment dans Aladdin. Oui je sais, ça fait 2 fois que je le dis, mais je l’ai pensé sans arrêt durant ma visite du quartier !

Je n’ai jamais visité de moqué mais l’architecture de celle-là est vraiment magnifique ! Je fais quelques photos devant, et dans la rue d’en face qui est tout aussi magnifique et remplie de restaurants. Beaucoup de petites boutiques et de restaurants bordent la rue, les vendeurs aiment beaucoup interpeller les gens dans la rue. Je ne ferai pas l’exception avec mon drapeau français visible sur mon sac à dos, bien évidemment.

A 14H30, nous pouvons accéder à la mosquée. Il est nécessaire d’enlever ses chaussures et d’avoir les épaules et genoux couverts. Un homme regarde chaque touriste qui entre, pour ma part c’est ok, je suis libre d’entrer. L’entrée est gratuite, il n’y a que la salle de prière à voir, et nous ne pouvons pas nous avancer pour ne pas déranger. L’étage n’est également pas accessible aux touristes. Il n’y a pas grand monde qui se presse lors de l’ouverture pour le moment, j’ai donc le champ libre pour faire quelques photos.

La visite est relativement rapide quand même, l’extérieur est bien plus impressionnant que l’intérieur.
Lorsque je récupère mes chaussures, je me rends compte que les racks sont maintenant pleins. En effet, depuis l’ouverture, les gens affluent, j’ai bien fait d’y aller dès le début. Je fais rapidement le tour sur le côté de la mosquée et quitte le quartier.

La chaleur est écrasante aujourd’hui, pas plus qu’hier je pense, mais vu qu’à cette heure-ci, j’étais dans les dômes, je n’ai pas autant souffert. Il est 15H passé, je fais un dernier tour dans le quartier et rejoins la station de métro «  Bugis » pour aller me reposer un peu à l’hôtel.

Il est presque 16H quand j’arrive à l’hôtel. Je vais me détendre un peu au frais pendant deux petites heures. Je vois que la piscine est très sollicitée, j’irai ce soir mais là j’ai juste envie de rester poser dans ma chambre à regarder des vidéos et commencer à raconter ma journée à mes proches.

Je ressors peu avant 18H pour aller me renseigner sur les balades en bateau à Clarke Quay. La femme dans son petit stand me dit que pour les balades de nuit il faut aller voir un autre stand plus loin dans Clarke Quay. Huuuum ok.. Devant sa nonchalance je décide finalement de changer mes plans et de partir voir le spectacle de nuit directement au pied du bassin, devant le Marina Bay Sand.

En attendant, je décide de revenir au temple hindou en plein cœur de Chinatown que j’ai boudé hier, le Sri Mariamman Temple. Maintenant que je suis dans l’ambiance indienne je suis prête à aller le voir.

J’arrive 15 minutes après devant le temple, je commence à bien connaître le chemin jusqu’à Chinatown, même plus besoin de Google Maps ! haha

Il faut à nouveau se déchausser pour pénétrer dans le temple, il n’y a pas grand monde à l’heure qu’il est. Afin de pouvoir faire des photos dans ce temple, il est nécessaire de payer 3$, alors bien évidemment, je cède à la tentation. Personne ne vérifiera si on est en possession du ticket et j’ai vu de nombreuses personnes faire des photos sans être passées par la caisse au préalable.

Comme dans l’autre temple de ce matin, l’odeur est très forte. Ici, une prière est en cours, les fidèles se suivent pour faire une offrande au rythme de la musique.

Il y a une limite à ne pas dépasser, le lieu servant pour les prières en ce moment même. Mais évidemment certains ne semblent pas avoir lu les multiples panneaux. Ça me met hors de moi la façon dont certaines personnes se comportent dans les lieux de culte.

La visite est rapide mais le temple est aussi très joli à voir de l’extérieur.

Une fois cette visite faite, j’évite de retraverser la rue commerçante car si les commerçants m’interpellent encore ça va commencer à me saouler, haha. Je repars en direction de l’arrêt de métro de Chinatown juste à côté. Maintenant, direction Bayfront où j’étais déjà hier. Cette fois, je pars dans le mall The Shoppes, aux pieds du Marina Bay Sand. Je passe au 7 Eleven pour me prendre à boire car j’ai vraiment besoin de me rafraichir et retrouve avec plaisir le ice lemon tea de la marque PUKKA que je buvais au Japon. La station de métro permet de sortir directement dans le mall de l’hôtel.
Je cherche en vain la sortie côté lagon qui me permettra de voir le spectacle mais je tourne un bon moment avant de trouver quelqu’un dans le centre commercial qui pourra me renseigner.
Je trouve enfin le bon côté, il est 19H35, j’ai largement le temps d’aller m’assoir même si le monde commence déjà à arriver en masse. Je prends place sur les marches prévues à cet effet pendant que tout le monde s’installe. Il fait déjà nuit, les buildings sont déjà tous allumés et le ciel noir s’installe de plus en plus au fil des minutes.

La vue est incroyable, je prends des milliers de photos des buildings qui se trouvent en face de moi, c’est dingue comme ça peut me fasciner !

A 15 minutes du show il fait nuit noire à présent, les spots se mettent déjà en route pour régler les derniers détails du spectacle.

A 20H pile, le spectacle commence, les lasers verts émanant du Marina Bay Sand au dessus de nous font leur apparition, et devant nous, les jets s’animent. Il s’agit d’un spectacle son, eau et lumière. Tout est synchronisé et des images sont projetées sur des jets d’eau, c’est absolument génial ! Quand je pense que c’est la fin, le spectacle se relance encore plus fort. J’ai vraiment beaucoup aimé le show, et la vue sur les buildings en fond (bien qu’un peu décalés sur la gauche), ajoute encore plus de magie.

Au bout de 15 minutes, c’est déjà terminé. Je profite que tout le monde déserte pour me rapprocher au plus près de la baie et prendre en photo la skyline de l’autre côté de la rivière.

Retour dans la climatisation pour mon plus grand bonheur, je fais un tour dans l’immense centre commercial, j’essaye de ne pas trop me perdre et regagne le métro rapidement. Au milieu du mall, il est possible de se balader en gondole, comme à Venise, sur un faux canal, au milieu des boutiques de luxe. Un tout autre monde !

Il y a énormément de monde qui quitte le spectacle pour rentrer en métro. Heureusement à Singapour sur les panneaux d’affichages, les rames sont colorées en fonction de leur taux de remplissage. On sait donc facilement où attendre pour avoir de la place. Malin non ?

Il est 21H quand je rentre, ni une ni deux, je décide de manger plus tard pour aller profiter un peu de la piscine du Novotel.
Il n’y a pas un chat donc c’est encore mieux ! J’enfile mon maillot en dessous de mes affaires et je descends au 6ième étage.
L’eau est à 30°C, c’est-à-dire comme l’air extérieur, on y entre donc très très facilement. Les serviettes de piscine sont à disposition, ainsi qu’un vestiaire pour se changer.
Le décor est sympa et depuis ici, je vois même les lasers verts du spectacle illuminer le ciel pour le second show de la soirée.

Le décor est génial, et comme je suis seule, j’en profite pour faire une petite conversation vidéo avec ma maman. Je flâne dans la piscine pendant une bonne demi-heure avant de regagner ma chambre.

Déchargement des photos, écriture des résumés, un peu de musique dans les oreilles et je grignote mon repas dans la chambre.

A minuit, c’est l’heure d’aller me coucher. Demain, encore de belles visites m’attendent.