Voyage à Malte [17.10.11 : Retour]

Le jour du retour ! Le départ était prévu à 8H, on se retrouve donc à prendre un taxi à 6H. Le taxi était déjà réservé, il vient donc nous chercher. On règle donc les 2€ qu’on devait pour les communications téléphoniques et on s’assoit en attendant le taxi.
Le type arrive dans l’hôtel, il prend nos valises et nous invite à nous installer dans la voiture où se trouve deux femmes. Mon copain se mets derrière à la dernière place qui reste et le mec me fait signe de monter devant. Je fais donc le tour de la voiture pour monter en place passager et là… je vois un volant. Oh non mais LOL. Il est 6H du matin et j’oublie complètement que le volant est à droite, quelle idiote !

Me voilà donc, ridicule, à refaire le tour pour m’assoir de l’autre côté, tout le monde était mort de rire et le chauffeur me regardait bizarrement.
Au revoir San Gilian !

malta

C’est parti pour 45 minutes de route en direction de l’aéroport. Et évidemment, comme tout maltais qui se respecte le chauffeur de taxi conduisait n’importe comment, on est même passé par une station essence pour aller plus vite, c’était genre méga-dangereux, les clignotants c’est même pas la peine d’y penser, et les priorité n’existent pas non plus. C’était un bon moyen de dire au revoir à Malte, il nous manquait plus qu’un accident pour conclure le séjour, mais nous sommes arrivés entiers à l’aéroport tout en rigolant avec les deux anglaises du taxis.

Arrivée à l’aéroport, on s’enregistre et on voit que notre avion est affiché avec 1H30 de retard… Super ! -_-
On se pose donc au Hard Rock Café pour faire passer le temps, après un serveur assez idiot et un café renversé, nous voilà en salle d’embarquement.

aéroport

Le décollage est prévu pour 9H30, on attend donc encore un peu, et on monte enfin dans l’avion. Et là, super, on se retrouve dans la rangé où se trouve la sortie de secours, du coup on a de la place MAIS impossible de garder nos sacs à nos pieds, obligé de les mettre en haut. Sauf que pour moi, hors de question de mettre mon ordinateur en haut, surtout que tout est plein et que j’ai les petits cookies dans mon sac de PC.
Du coup, j’essaye de garder mon sac discrètement car normalement en cas de placement dans la rangée de la sortie de secours, on est obligé de nous prévenir et on peut accepter ou non. Sauf que nous lors de l’enregistrement on nous a rien demandé, pas prévenu ni rien. Super AirMalta quoi !
Un stewart m’a repéré, et voilà qu’il mets mon sac en hauteur comme si c’était un sac à patate… mec, si mon PC à un pet, je te jure que tu vas regretter d’avoir à faire à moi :)
En plus de ça, on était coincé dans une rangé de trois avec un type côté hublot (j’étais au milieu). Le vol m’a semblé super long, j’avais envie d’aller au toilette sans arrêt et j’arrêtais pas de me lever pour attraper mes affaires dans le coffre.
Enfin voilà j’ai fais ma super-chiante mais c’était bien fait pour eux car quand on place des gens dans les places avec la sortie de secours on les PRÉVIENT.

On arrive donc vers midi à Paris Orly où on récupère rapidement nos valises (je suis toujours aussi heureuse quand je vois ma valise arriver ! :D) et on file sur Paris pour manger. On avait prévu un Buffalo à Gare du Nord mais on finira finalement au Quick des Halles à manger dehors sur la place, sous le grand beau soleil. On passera toute la journée dans un café non loin de là en attendant l’heure d’aller à la gare de Lyon prendre notre train.

Beaucoup plus tard dans la soirée, il est 20H et il est l’heure de rentrer à Montpellier. On attend notre iDTGV dans le froid et les travaux de la Gare de Lyon. A 20H20 on monte dans le train et on arrive chez nous à minuit.