Voyage à Londres [23.06.18 : Nothing Hill, Tower Bridge & Retour]

Ce matin, le réveil est un petit peu plus difficile. Il est 8H quand nous nous réveillons tranquillement. Nous nous préparons et partons prendre un café et un muffin chez Costa. Nous prenons ensuite directement le métro pour rejoindre le quartier de Nothing Hill. Nous descendons à Notting Hill Gate, il n’est que 10H mais il y a déjà énormément de monde. Je n’avais jamais visité Nothing Hill et le célèbre marché de Portobello donc c’était l’occasion.

Il est difficile de se frayer un passage à travers la foule, et pourtant nous essayons tant bien que mal de regarder chaque petite boutique. Certaines sont spécialisées dans les baskets personnalisés, d’autres dans la décoration, d’autres proposent des plaques minéralogiques aux couleurs de l’Angleterre… Il y en a pour tous les goûts. A celui qui veut ramener un souvenir un peu insolite, c’est ici qu’il faut venir le chercher ! Celui qui veut juste acheter un magnet comme moi, trouvera également son bonheur, et en plus les prix ne sont pas trop excessifs.

Même si on ne souhaite rien acheter, les vitrines sont déjà un spectacle à elles seules, c’est coloré et arrangé avec goût, on ne peut plus photogénique !

Nous faisons un arrêt dans une boutique de Bubble Tea histoire de semer la horde de touriste qui nous suivaient depuis la station de métro, on va être tranquille jusqu’au prochain débarquement ! Il y a beaucoup plus de gens qu’hier dans les rues, mais il faut aussi se dire que c’est Samedi aujourd’hui, et le fait d’être à Nothing Hill n’aide pas vraiment.

Nous continuons notre chemin à travers le marché de Portobello. Là encore, il y a foule ! Difficile de s’approcher des stands pour voir ce qu’il y a à vendre, surtout que le marché n’en fini pas, il y a des centaines de stands différents.

Certains vendent de la nourriture typiques, d’autres sont plus classiques et vendent des parapluies, des sacs à main ou des souvenirs.

Visiter le marché de Portobello est une super ballade à faire par ce beau soleil. On a presque envie de tout acheter tellement les odeurs nous taquinent les narines.

Nous quittons le marché au bout d’une bonne demi-heure de marche, et partons à la découverte des belles demeures du quartier. Toutes les maisons sont blanches avec un petit pas de porte et de beaux balcons. J’aime beaucoup ce style, ça doit être tellement sympa de vivre dans de telles maisons !

Nous repartons ensuite en direction du métro et là… surprise ! Plusieurs stations autour de Nothing Hill sont fermées. Cela ferait une longue trotte de retourner où nous sommes arrivées ce matin alors nous optons plutôt pour le bus à double étage. Grand classique de Londres ! Nous montons à l’étage pour profiter de la vue et nous nous laissons porter jusqu’à la Tower of London. Nous descendons non loin de la rive et nous nous baladons au milieu des rues qui bordent la Tower of London. On voit très bien la tour « The Shard » qui nous nargue de l’autre côté de la tamise, j’avais prévue d’y monter le lendemain matin mais à cause de cette histoire de vol annulé, cela ne se fera finalement pas. Nous contournons la forteresse historique de la Tour de Londres avant de nous poser à « Prêt à Manger » pour nous restaurer un peu. Pendant la pause déjeuner, mon amie me parle de la compagnie Addison Lee qu’elle utilise parfois, un VTC qu’on peut réserver à un horaire précis. Elle passe le coup de fil pour moi et en quelques secondes, c’est validé pour demain matin 4H ! Outch !

Nous repartons ensuite en vadrouille jusqu’à la tamise. Nous longeons le fleuve pour avoir une belle vue sur le Tower Bridge, le célèbre pont. Vous savez à quel point j’adore les ponts non ? Évidemment, je ne m’en sortirai pas avec moins de 300 photos de ce pont. C’était à parier. Il faut dire que la première fois que j’étais allée à Londres, je n’avais pas le même matériel pour faire des photos !

Plus nous nous rapprochons, plus la luminosité n’est pas terrible à cause du contre-jour. Je voulais de toute façon le traverser, la lumière sera forcément plus belle de l’autre côté. Des accès piétons sécurisés bordent le pont, il est très facile d’accès et permet d’avoir une jolie vue sur toute la tamise et sur les belles tours qui encadrent le pont.

Une fois arrivées de l’autre côté, nous prenons un peu de recul en nous baladant le long de la tamise. La balade est vraiment très agréable à faire, nous voyons le pont s’éloigner, le panorama est magnifique !

A peine le temps de dire « ouf » que le pont se lève pour laisser passer un petit bateau de touriste qui klaxonne pour saluer la foule.

Je bombarde de photo pendant que le pont reprend sa forme initiale. Nous continuons notre balade le long du fleuve. Tous les quais sont aménagés et permettent de s’assoir très régulièrement pour profiter du paysage. Il y a également des animations, des bars et des restaurants tout le long. C’est vraiment une balade que j’ai adoré faire ! Ce coin est appelé « Bank Side » et nous poursuivons ensuite par « South Bank » que j’avais commencé à visiter hier.

Nous passons par quelques petites rues pour rejoindre la gare de Waterloo à pieds. Cela représente une belle balade de plus de 3km le long de la tamise mais l’ambiance y est tellement sympa que cela serait vraiment très dommage de prendre le métro. Nous nous arrêtons papoter au soleil puis reprenons notre chemin vers le Borough Market et ses petites rues étroites. Nous passons ensuite devant le Millennium Bridge, le célèbre pont suspendu visible dans Harry Potter ! La classe, non ?

Avant d’arriver à la gare de Waterloo, une aire de jeu a été aménagé, bac à sable géant pour les petits et les grands, mais aussi bulles gigantesques, le tout près d’une petite plage reconstituée avec du sable le bord de la Tamise. C’est un véritable petit coin de paradis.

Nous nous quittons sur les coups de 16H à la gare de Waterloo. Je me dirige vers la station de métro pour rejoindre Wembley, encore une fois. Je ne voulais pas me rendre au stade trop tôt car l’entrée avait été très fluide hier à 17H. J’ai donc largement le temps, la première partie ne commence qu’à 18H45. Je décide de repartir sur les coups de 17H30 pour faire quelques photos autour de Wembley, le stade est quand même plutôt impressionnant.

Cette fois, je ne suis pas en gradin mais en parterre assis.. enfin assis… personne ne le restera de tout le concert ! Une ambiance encore plus dingue que la veille, un respect entre fan que je n’ai jamais vu en concert et encore une fois une artiste au top pour un concert de malade. Je crois que la prochaine fois que je vois un concert d’un artiste que j’aime à Londres j’irai sans hésiter tellement j’ai adoré l’ambiance et le comportement des fans et du staff Anglais.

Ce soir encore, à 22H30, le concert se termine. J’ai des étoiles dans les yeux, mais cette fois c’est vrai la fin. Je rentre à mon hôtel escortée par tout le reste de la foule qui se dirige vers la station de métro. Il est 23H quand je suis dans mon lit, ma valise est faite, je suis prête à me lever dans quelques heures pour partir pour l’aéroport.

A 3H, mon réveil sonne, qu’est ce que c’est dur… Je me prépare rapidement, fais un dernier tour de la chambre et pars effectuer le check-out de l’hôtel. A 3h40 je suis dans le lobby à attendre mon taxi. Je reçois d’ailleurs un SMS quelques minutes après pour me dire que mon chauffeur est en route pour venir me chercher, je vois même sa petite voiture avancer sur la carte. Un dernier SMS pour me prévenir qu’il sera là dans 5 minutes, je sors, et il me repère directement. Un très bon point pour Addison Lee, il est pile poil 4H et nous voilà en route pour l’aéroport de Gatwick Terminal Nord.

Le chauffeur est très aimable et me dit que je peux me reposer car la route sera longue, nous en aurons pour 45 bonnes minutes pour rejoindre le terminal. Il me demande de bien reconfirmer l’aéroport et le terminal en m’expliquant que certains passagers demandent tout simplement à aller à l’aéroport sans trop réaliser qu’il y a 5 aéroports à Londres, donc c’est parfois un peu compliqué !

Il est presque 5H quand nous arrivons devant le terminal, j’aurai largement le temps d’aller me prendre un petit-déjeuner et de faire quelques achats airside.

Le filtre est assez rapide car très bien organisé. J’arrive tout de suite airside et file me prendre un bon chocolat chaud dans le coin restauration à l’étage. Je redescends ensuite pour aller faire quelques achats chez Boots, étant airside je n’ai pas de problèmes pour acheter les quantités que je veux. J’y trouverai un multitude de produits que j’utilise d’habitude, mais en version voyage. Super pratique !

Ma porte est finalement affichée. C’est parti !

Lors de l’accès à la porte d’embarquement, un second filtrage d’Easyjet est effectué. Il sert surtout à vérifier le nombre de sac en cabine qui est transporté. Pour ma part, j’ai fait comme à l’aller, ma valise cabine à la main, et j’avais sur moi une pochette en bandoulière d’environ 10cm sur 5cm. Et ben devinez quoi ? On m’a gentiment demandé de mettre ma pochette dans ma valise (non, pas gentiment du tout en fait.). Ça ne rigole pas avec la règle du « un bagage cabine par personne » chez Easyjet, je le savais déjà, mais comme à l’aller, je n’avais pas eu de remontrances… J’ai donc rangé difficilement ma pochette dans ma valise pour passer le contrôle, et je l’ai ressorti juste après car j’ai besoin de l’avoir avec moi durant le vol.

Nous embarquons une nouvelle fois par le sol, cette fois je monte par l’arrière car je suis à la toute dernière rangée, sur la place côté couloir. Je ne suis que joie… Heureusement que le vol ne dure pas longtemps.

Mes voisins arrivent vite, il s’agit d’une maman et de son petit garçon. La mère s’installera à côté de moi et nous engagerons la conversation. Ils reviennent d’un week-end à Londres pour aller visiter les Studios Harry Potter. La mère a vraiment prit sur elle pour ce voyage car elle a généralement très peur de l’avion, et ça s’est confirmé en la voyant pleurer lors du décollage. J’ai essayé de la rassurer comme je pouvais mais en tout cas, les hôtesses n’ont pas bougé d’un poil pour venir la voir.

Le vol se passe relativement vite, et nous arrivons à Montpellier à l’heure prévue 10H20. C’est la fin de ce joli week-end musical à Londres ! En tout cas, ça ne m’a donné qu’une envie : retourner faire un tour en Angleterre !