Voyage en Norvège en solo [07.11.2019 : Rennes & Aurores Boréales]

Le temps passe tellement vite, c’est ma dernière journée entière à Tromsø. J’ai un peu le nez bouché, la crève m’aura finalement bien rattrapée mais le réveil n’est pas si difficile que ça car ce matin je vais nourrir les rennes, j’attendais tellement cette excursion !

Il est 8h30, me voilà prête à prendre mon petit-déjeuner, avant de rejoindre le point de rendez-vous pour aller rencontrer les rennes.Comme toujours à Tromsø, tout est accessible facilement dans le centre-ville, j’en profite pour me balader en attendant l’heure.

A 9H45, je suis devant le Radisson Blu, et je ne suis pas la seule. L’organisme Tromsø Arctic Reindeer est également là. Plusieurs packages existaient pour cette excursions, les activités principales étant le nourrissage des rennes et la rencontre avec le peuple Sami. Il était également possible, en supplément, d’opter pour une balade en traineau, tiré par les rennes, d’une durée d’une heure ou de 20 minutes seulement. Je n’ai pas opté pour la balade, ayant déjà fait le dogsledding. Après une vérification, nous montons tous à bord, ceux ayant la balade en traineau sont équipés d’un brassard orange ou jaune en fonction de la durée.

Le bus part en direction de la ferme de rennes à 25 minutes de là. Nous sommes accueillis par notre guide et deux personnes Samis. Nous commençons la découverte sous un tipi superbement aménagé avec un magnifique feu de bois en plein milieu. On nous explique que nous allons pouvoir nourrir les rennes à l’aide d’un sceau, il n’y a aucun danger, il suffit de faire attention à leur bois. Il ne faut pas oublier que ce sont des animaux sauvages.

A la sortie du tipi, les sceaux nous sont tendus, il y a dedans des granulés que les rennes semblent adorer car des dizaines nous entourent déjà tous. Il y a 300 rennes donc chacun d’entre nous peu aisément trouver un endroit libre, sans personne autour.

C’est assez rigolo de voir tous ces rennes, certains ont des bois majestueux ! Je reprends un deuxième sceau pour assouvir les besoins de tous mes nouveaux amis. Je fais des milliers de photos et de superbes vidéos, c’est vraiment un super moment !

Je fais connaissance avec une famille de Français qui vient d’arriver à Tromsø pour sa semaine de vacances ainsi qu’avec une Américaine qui voyage en solo elle aussi.

Les premières balades en traineau se mettent en place et je commence à regretter de ne pas avoir pris cette option. Je demande à notre guide si c’est possible ou non de le faire au dernier moment, il me réponds que oui, tout à fait, il m’en coûtera 200NOK (soit 20€). Banco ! Je paye et me voilà avec un brassard orange à attendre mon traineau.

Le traineau arrive enfin, les rennes sont beaucoup plus grands que ceux que nous avons nourris et leurs bois sont magnifiques. En discutant avec un Sami, il m’explique que seuls les rennes qui font du traineau ont des prénoms, ce n’est pas le cas des autres. Ces derniers sont beaucoup plus forts et ont une nourriture spéciale.

On m’installe dans le premier traineau avec une américaine, nous discutons un moment jusqu’à ce qu’un Sami vienne me demander d’où je viens. En lui répondant que je suis française il était très étonné et après une imitation exagéré me dit que je n’ai aucun accent par rapport aux autres français qu’il a entendu (ce n’est pas forcément un compliment ! lol). Je suis flattée et nous continuons à discuter un peu avant que le traineau démarre.

Le tour est plutôt rapide mais avec la lumière orange de l’horizon et tous ces paysages enneigés, c’est absolument magnifique. J’aurai vraiment regretté de ne pas l’avoir fait. En revanche, ça caille là-dessus !

Revenus au point de départ, on nous invite à venir manger sous un tipi. Une soupe de renne est servi, mais il existe un option végétarienne. Après les avoir caressé je ne comprends pas comment on peut aller les manger, mais bon. Café, thé, chocolat chaud sont également à disposition autour du feu. C’est un moment tout cosy où nous sommes libres de sortir pour continuer à profiter des rennes ou nous initier au lancer de lasso avec un Sami.

Pour ma part, je refais un tour pour voir les rennes afin d’en faire profiter mes parents à travers un Whatsapp.

Pour terminer cette balade au pays des Samis, on nous invite à rejoindre le tipi une dernière fois, pour entendre quelques histoires. On nous distribue des couvertures et nous partageons un moment inoubliable autour du feu avec notre nouvel ami Sami. Il nous explique les différences de langages entre les Samis de Norvège, de Russie, ceux du Nord, ceux du Sud. C’est vraiment super intéressant. Nous avons même le droit à un chant traditionnel (joik) et nous nous mettons tous à chanter avec lui. Quel beau moment de partage !

Après ce bon moment partagé, notre guide revient nous chercher pour nous indiquer la fin de notre excursion. Le chauffeur de bus est là, nous devons repartir. Nous remercions tout le monde et repartons en direction de Tromsø, de supers souvenirs en tête. Pendant le trajet le soleil s’est bien couché.

Il est pile 14H quand nous arrivons au Radisson Blu Hotel, la température est de -7°C, difficile de sortir de ce bus bien chaud ! Je me rends à l’Office du Tourisme « VisitTromsø » car j’avais vu sur internet qu’ils avaient des certificats indiquant que nous avons mis les pieds en territoire polaire. Je trouve l’idée géniale et voulais donc m’en acheter un. La boutique se situe près du port, alors qu’un énorme bateau est en train de décharger son flot de nouveaux arrivants.

Après cette bonne chose de faite, direction l’hôtel comme d’habitude pour me reposer un peu, décharger les photos, écrire quelques mots…

Il est 16H30, l’heure pour moi de ressortir affronter le froid. Il fait à présent -8°C, c’est de plus en plus difficile de s’y faire. Je m’arrête manger un morceau dans la rue, avant de rejoindre le point de ralliement, pour la dernière fois. Et qui vois-je arriver ? La famille de Français de ce matin ! Quel heureux hasard ! Le bus arrive finalement et Bert, le guide que j’avais eu les 2 premiers soirs me salut déjà par la vitre. Il est ce soir accompagné de Sydo, et toujours Pawel le chauffeur.

Let’s go pour cette dernière nuit de chasse aux aurores boréales ! Ce soir, nous partons vers le Nord.

Je vous passe le speech habituel que je commence à connaître par cœur. Je discute avec mes compagnons du soir et le trajet passe relativement vite.

En arrivant au niveau du village de Kvaløyvågen, nous nous arrêtons car il y a déjà de l’activité dans le ciel. Il est 19H à peine et il y a déjà une première aurore visible, c’est dingue ! Nous descendons grâce à un chemin déjà creusé auparavant, et arrivons face à l’eau. Le décor est magnifique, et l’aurore gagne même un peu en intensité. Les montagnes, la mer en face et l’aurore boréale : que demander de plus ?

Nous faisons quelques portraits avec nos guides et je parviens à faire de beaux clichés avec le reflet de l’aurore dans l’eau.

L’aurore devient de plus en plus fade, c’est l’heure de remonter. La nuit ne fait que commencer, l’équipe décide de rejoindre la localisation que nous devions rejoindre initialement avant cet arrêt « forcé ».

Après une petite heure de bus nous rejoignons Skarsfjord, lieu que je reconnais. Nous étions effectivement déjà venus dans le coin mais cette fois nous arrivons sur le fjord par un autre chemin.

Nous nous creusons un petit chemin pour descendre au plus bas, la neige est profonde, je galère toujours autant à stabiliser mon trépied dans la neige afin de pouvoir sortir une photo droite.. mais il y a du progrès ! Nous attendons un moment ici, l’activité est toute petite mais il y a déjà quelque chose. Nous commençons à faire quelques portraits malgré la lune qui est juste derrière nous et qui fait énormément de lumière.

L’aurore devient plus forte et nous voyons à présent un arc entier qui bouge même un petit peu. Le mouvement durera un court moment et nous reviendrons finalement vers le bus pour lancer notre petit feu de camp habituel. La tradition veut qu’à chaque fois qu’on lance le feu, l’aurore devient de plus en plus puissante…. Devinez quoi ? C’est exactement ce qu’il se passe ce soir aussi !

Les photos reprennent de plus belle pendant que nous discutons avec nos guides de leurs expériences passés. Je rencontre également une famille d’Indien qui vient d’arriver à Tromsø le jour même. C’est dingue le nombre de rencontres qu’on peut faire en voyage !

Lorsque l’activité diminue un peu, nous nous retrouvons enfin devant le feu de camp. Il ne fait pas si froid et c’est un plaisir d’écouter nos guides raconter leurs expériences.

L’activité reprendra un peu plus tard dans la soirée et m’obligera encore une fois à rouvrir mon a trépied que je venais tout juste de ranger (et oui forcément !).

A minuit passé, nous reprenons le chemin de Tromsø, où nous arrivons une bonne heure plus tard.

Il est 1H20 lorsque je rentre à mon hôtel. Pas trop mal pour une fois ! C’est l’heure de dormir, demain est le jour de mon départ…Snif…