Voyage à Singapour en solo [09.09.2019 : Universal Studios]

Ce matin, réveil à 8H30, il faut au moins ça pour profiter un max de Universal Studios. Je me prépare et pars uniquement avec mon sac à main, plus pratique que mon sac à dos. Je ne prends de toute façon pas mon reflex avec moi au parc. Je me contente de prendre mon appareil photo compact, mon portefeuille, une bouteille d’eau et let’s go !

Je prends tout d’abord le métro à côté de l’hôtel à Fort Canning pour rejoindre Chinatown une station plus loin. Je change ensuite de ligne, comme hier, et arrive rapidement à VivoCity. Ce cheminement n’étant pas étranger pour moi, je rejoins rapidement le dernier étage d’où part le Sentosa Express. Je repaye mes 4$ grâce à ma carte EZ Link et j’aperçois une file assez conséquente de gens attendant le train. Ce dernier est d’ailleurs en train d’arriver et finalement, nous parvenons tous à entrer sans trop de problème. Il rentre combien de gens dans ce petit train dis donc ? :o

Premier arrêt : Universal Studios, c’est l’heure de descendre ! Le parc est tout juste en train d’ouvrir, il est 10H pile. Il y a plusieurs files qui permettent l’accès au parc, il suffit de scanner son ticket d’entrée.

J’avais lu pas mal d’astuces sur internet, permettant de faire les grosses attractions le matin pendant qu’il n’y a pas trop de monde. Dès mon entrée dans le parc, je ne perds pas de temps à découvrir les lieux ni à faire des photos, je fonce directement à l’attraction la plus connue : Battlestar Galactica.

L’entrée dans le parc se fait par le monde « Hollywood » reprenant les étoiles du Walk of fame, puis se poursuit par « New York ».

Arrive le monde de « Sci-Fi City » où se trouvent quelques grosses attractions. Je me dirige vers « Battlestar Galactica : HUMAN et CYCLON », il s’agit d’une double montagne russe sur le thème du film Battlestar Galactica. Au choix, le circuit rouge HUMAN ou le circuit bleu CYLON, ce dernier étant plus hard que le premier. Les temps d’attentes sont très corrects, je me décide pour faire le circuit HUMAN. Pour cette attraction, aucun objet n’est autorisé, c’est-à-dire ni sac, ni rien dans les poches. Des casiers sont à disposition, les 45 premières minutes sont gratuites, mais ici le temps d’attente n’est que de 5 minutes alors pas de problème. Pour utiliser les casiers, il suffit de scanner son pouce, c’est vraiment super bien fait, pas de clé, ni de mot de passe à retenir. Je vous conseille seulement de retenir l’emplacement des casiers que vous utilisez car il y en a pas mal et ils se ressemblent tous. Si vous essayez de récupérer vos affaires dans la mauvaise zone, on ne trouvera pas votre casier.
Je fonce ensuite dans le manège où la sécurité nous passe un par un au détecteur.

Le parcours est très court, pas le temps de réfléchir trop longtemps, c’est déjà mon tour. Vu que je suis seule, lorsque les attractions ne proposent pas de file « Single Riders », le personnel fait le tour afin de demander s’il y a des personnes seules pour compléter les rangs. Me voilà donc propulser encore plus devant, c’est déjà mon tour ! Pour ceux qui veulent, il est possible de laisser ses chaussures sur un rack, tout est vraiment très bien organisé.

Me voilà parti pour ce ride vraiment très sympa mais que je trouverai malgré tout un peu court, je n’ose imaginer ceux qui font une heure d’attente ! Mais il restera très sympa malgré tout, surtout dans les virages.

Une fois le ride terminé, je récupère mon sac et continue dans le monde suivant « Ancient Egypt ». Ici se trouve « Revenge of the Mummy » que je voulais faire dès maintenant car il n’y a que 5 minutes d’attente. Les décors de ce monde, sur le thème de l’Egypte, sont vraiment impressionnants.

Pour ce ride également, des casiers sont à disposition. Je laisse mon sac et part faire la courte attente nécessaire pour cette attraction. Les files sont immenses à traverser, heureusement qu’elles sont vides. Le parcours est vraiment sympa, il y a une vraie histoire, les accélérations arrières sont très surprenantes, les éléments se déchainent et le ride se fait dans le noir avec les décors égyptiens. J’ai vraiment adoré ce ride, et pour preuve, une fois sortie, je me dépêche d’aller le refaire en raison de la très courte attente. J’ai vraiment beaucoup aimé ce ride !

Après avoir enchainé 3 manèges, je continue ma visite du parc et traverse « The Lost World », le monde de Jurassic Park. Je voulais faire le ride principal de ce monde qui est sur l’eau, mais il n’ouvrira qu’à 11H.

Je poursuis vers  « Far Far Away », dédié à Shreck. Le château de far far away se dresse devant moi.

Pour me reposer un peu, je pars faire « Shrek 4D Aventure », un petit film en 4D, avec lunettes et sièges qui bougent. C’est très sympa, j’avais déjà fait ça au cinéma pour un vrai film, mais l’aventure 4D est trop longue pour un film de 2H, en revanche pour un mini film comme ici, c’est plutôt pas mal.

Après cette pause au frais, je poursuis dans le monde de « Madagascar », sur le thème des films d’animations du même nom. Lorsque j’arrive là, je tombe sur la fin d’un photoshoot avec les héros du film, zut c’est déjà terminé.

J’ai enfin terminé le tour des mondes du parc, me voilà de retour à Hollywood.

Je me balade un peu et fais quelques photos des différentes ambiances. Je recommence mon tour du parc mais cette fois je m’aperçois vite que les temps d’attente ont largement augmentés, plus d’une heure pour Battlestar Galactica, idem pour la momie. J’ai bien fait de faire ça à la première heure ce matin.

Il est pas loin de midi, je pars faire « Transformers : The ultimate 3D Battle ». Une file de 60 minutes est annoncée, mais je prends la queue « Single Riders ». Au final, j’attendrai plus d’une heure dans cette file, ça n’en finissait plus.
Cette attraction est assez innovante car nous montons à bord de grandes voitures, semblables au film, et grâce à des lunettes 3D, nous sommes propulsé au cœur d’une guerre. Je ne supporte pas trop la 3D mais là en plus avec les mouvements j’avais parfois presque le mal des transports. Je n’ai pas trop aimé cette attraction malgré que je trouve qu’elle ressemble à Ratatouille à Disney Studio à Paris. Peut-être que le thème n’était peut-être pas celui qui m’intéressait le plus. J’ai trouvé que ça ne valait pas autant d’attente en tout cas.

Je retraverse le parc jusqu’à Hollywood pour trouver un endroit où déjeuner.

Il est 13H20, je me pose pour déjeuner au Mel’s Drive-In. Les prix sont un peu exagérés mais comme dans tous les parcs j’ai envie de dire. Les nuggets ont une forme de dinosaures c’est très drôle, et pour les boissons, un gros verre en plastique est fourni (5$ la boisson avec le verre tout de même), pour le refill, cela coûtera 3$ partout sur le parc. Ça me fait tout de même un joli souvenir car je ne pense pas que j’achèterai quelque chose d’autre vu le prix.

En sortant du restaurant, un rassemblement a lieu pile à l’angle, devant la boutique des Minions. Il est 13H45, c’est l’heure du spectacle « Minion Monsters Tricky Treats ». Un char rempli de bonbons arrive, accompagné par deux danseuses, un animateur et deux minions déguisés pour Halloween.

Après une petite chorégraphie, des files se mettent en place pour faire des photos avec les minions tandis qu’un petit sac « trick or treats » nous est distribué . J’attends donc quelques minutes et repars avec des bonbons et une photo souvenir. Les cast members sont là pour nous prendre en photo sans problème, c’est vraiment très plaisant.

Sur le parc, des photographes profiteront du moindre moment où vous posez pour vous faire une photo et vous distribuer un petit papier afin de récupérer votre photo. Évidemment je n’ai jamais rien acheté car il est tout à fait possible de faire vos photos avec votre appareil, partout sur le parc.

Je repars maintenant dans l’autre sens pour faire les attractions qu’il me manquait. Il n’y a pas beaucoup d’attente pour « Madagascar A crate Adventure », un petit ride sur l’eau, ressemblant à « It’s a Small small world » de Disneyland. Pendant les 15 minutes d’attente j’en profite pour passer un petit coup de fil à ma mère, la file avance vite.

Me voilà partie pour cette petite balade sympathique à travers la jungle des personnages de Madagascar, c’était plutôt sympa et reposant.

Je poursuis dans le monde d’à côté avec l’attraction « Enchanted Airways », un petit roller coaster qui ne paye pas de mine mais j’étais assez tentée de le faire malgré tout.
Il y a 25 minutes d’attente et c’est plutôt correct pour ce genre de ride. Ici, pas de casier, nous devons déposer nos sacs sur la petite étagère à côté du ride. Personne ne peut y accéder, à part vous quand vous ressortez du ride. Pas mal comme système aussi, ça fonctionne bien sur des petites attractions comme ça où il n’y a qu’un seul véhicule.

Finalement, c’est un bon ride avec quelques sensations tout de même, j’ai beaucoup aimé !

Je poursuis et arrive à « The Lost World » que j’avais zappé ce matin. Je passe tout d’abord dans une boutique pour m’acheter un poncho à 5$ car l’attraction phare « Jurassic Park Rapids Adventure » mouille. Nous sommes même prévenus en arrivant, nous risquons d’être mouillés voire trempés. Ça donne le ton !  Quand j’arrive devant l’attraction, elle est actuellement en arrêt à cause d’un problème technique. Pas de chance…
Je fais le tour du monde perdu, rempli de dinosaures, et revient devant le ride, qui est en train de rouvrir. Je me dépêche d’y aller car avant la fermeture, le temps d’attente était de 60 minutes. Durant le problème, la queue s’est vidée donc l’attente devrait être réduite.

Finalement, j’attendrai trente bonnes minutes avant d’embarquer sur une des bouée pour combler un trou. Je me retrouve avec deux familles japonaises qui me feront mourir de rire à chaque fois. Grâce à mon poncho je ne devrai pas trop me mouiller.

La bouée attrape quelques rapides et nous sommes balancé de droite à gauche, heureusement que nous sommes attachés. Le ride est vraiment super drôle, entre les dinosaures qui nous crachent dessus et les éclaboussures, nous rigolons beaucoup ! Je ne suis pas mouillée grâce à mon k-way hyper classe avec marqué « Universal Studios Singapore » (ça me fera aussi un souvenir !), mais il vaut mieux venir avec des claquettes ou des chaussures qui ne craignent pas l’eau. C’est une inondation dans la bouée et nous avons tous les pieds mouillés, heureusement que j’avais prévu le coup !

En sortant du ride, il est 16H40, je me précipite sur mon téléphone car mon check-in pour mes vols de demain devait être à 16H35.

Je galère un peu sur l’appli mais je parviens enfin sur la page proposant le surclassement. C’est à 600€ cette fois, je n’hésite pas très longtemps et paye rapidement pour réserver ma place en 9A, comme à l’aller. Voilà qui nous promet un bon vol encore une fois.

Je me pose un instant avant de repartir pour faire « Live Camera Action », du même style que « Moteur… Action ! » à DisneyLand Paris. Ici, nous sommes dans un décor New Yorkais, une tempête est en train d’arriver, les effets sont spectaculaires. C’est un Steven Spielberg sur grand écran qui nous guide dans ce décor que nous découvrons debout. Les gens du premier rang se feront arroser à plusieurs reprises, je suis contente d’être tout en haut pour une fois !

Le parc fermera dans 30 minutes, il me reste le temps de faire le tour des boutiques souvenirs de l’entrée. Les prix sont dissuasifs alors je ne craquerai que pour un magnet au prix de 9$. Pour les fans de Hello Kitty ou des Minions, il existe des shops entièrement dédiés où on peut y trouver tous les goodies possibles et inimaginables.

Il est presque 18H, je me dirige vers la sortie, cette fois j’en ai fini avec le parc. Ce fut une excellente journée bien que très fatigante, comme tous les parcs. Mais comme il est à taille humaine, c’est très agréable à faire sur la journée car on peut vraiment en faire le tour.

Une fois sortie du parc, je reprends le Sentosa Express en direction de VivoCity. Il est bien évidemment bondé, et le centre commercial l’est toujours autant également.  Direction ensuite le métro pour partir en direction de Chinatown. Lorsque j’entre dans le métro, le responsable de la sécurité (qui interpelle des gens au hasard pour une fouille) me fait signe. Il me demande d’ouvrir mon sac, c’est vraiment juste par principe car il ne regarde pas du tout dedans. En revanche il me demande d’où je viens et où je vais. Ok… ! Comme ce matin, je n’ai que deux arrêts à faire sur cette ligne avant de changer à Chinatown pour attraper le dernier arrêt qu’il me manque.

Il est 18H30 quand j’arrive à l’hôtel, j’ai les pieds en compote ! Je vais rester tranquille pour ma dernière soirée à Singapour car le parc m’a achevé ! Je mange à l’hôtel ce soir encore, de toute façon je n’ai pas la force de ressortir !

Je téléphone à la réception pour savoir si je peux avoir un late check out car mon vol est en fin de journée demain, et mon statut m’autorise à en avoir un gratuitement sous réserve de disponibilité. Et justement, on me réponds que ça ne sera pas possible. Ok, super…
Je dois en plus préparer ma valise, c’est une catastrophe, j’ai des affaires partout. Je pense que quand les femmes de ménages venaient faire ma chambre, elles croyaient que j’hébergeais une famille de 8 personnes pendant tout ce temps tellement c’est le bazar… haha !

Je me couche tôt car je suis crevée, et demain sera une très longue journée (enfin ça sera même deux journées…)